Offre de stage Sports de nature dans les aires marines protégées

Brest - Stage 4 à 6 mois

Brest - Stage 4 à 6 mois

"Sports de nature dans les aires marines protégées : les apports des statistiques à la compréhension des relations à la nature"

Contexte :
Cette offre de stage s’inscrit dans le projet de recherche « Sports de nature et aires marines protégées » (SNAP), financé par la Fondation de France et porté par le laboratoire LETG-Brest (UBO/IUEM : https://www-iuem.univ-brest.fr/fr/home). Il associe l’Institut Géoarchitecture (UBO), le LABERS (UBO), l’Agence des aires marines protégées (AAMP), le Pôle Ressources National des Sports de Nature (PRNSN), l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques (ENVSN) et Nautisme en Finistère.

Avec 34,5 millions de pratiquants en France en 2016, les pratiquants de sports de nature (surf, plaisance, kite-surf, randonnée, kayak, etc.) sont devenus des acteurs importants des aires naturelles protégées, en particulier sur le littoral (ex : parcs marins, sites Natura 2000, réserves naturelles, etc.). De nombreux auteurs ont mis en évidence l’importance de mieux comprendre ces usagers, leurs pratiques et leurs perceptions des aires protégées pour accroître leur engagement dans le processus de gestion, améliorer les prises de décision et les actions de sensibilisation et ainsi atteindre plus efficacement les objectifs de gestion fixés par les gestionnaires (Rees et al., 2015 ; Smallwood, Beckley, & Moore, 2012).

Afin d’améliorer les connaissances sur les rapports entre les pratiquants de sports de nature et l’environnement, une enquête à large échelle (1000 questionnaires) a été administrée sur deux façades maritimes françaises (Bretagne, Méditerranée) en 2015 et 2016. Les données collectées ont permis de produire une base de données conséquente avec des perspectives de valorisation multiples.
Cette offre de stage de 4 à 6 mois vise à mettre en valeur cette base de données. Elle s’adresse à un(e) étudiant(e) de M1 ou M2 formé(e) aux statistiques.

Objectifs du stage :
1. sélectionner, justifier et mettre en oeuvre des traitements statistiques adaptés (essentiellement des analyses factorielles de types ACP, AFC, régression multiple) pour répondre à des questions spécifiques : quelle est la place de la nature dans les motivations à la pratique d’un sport de nature ? Quelle est l’influence de la relation au lieu sur le comportement pro-environnemental ? Quelle est l’influence du genre sur le comportement pro-environnemental ? Etc.

2. sur la base de ces résultats et en lien avec la bibliographie spécialisée, réaliser un diagnostic permettant de produire des typologies des enquêtés (cf. démarche de classification, de segmentation) en fonction des questions posées.

Compétences souhaitées :

  • Parcours en sciences humaines et sociales ou en sciences de l’environnement
  • Compétences approfondies en statistiques bivariées et surtout multivariées (analyses factorielles) appliquées aux sciences humaines et sociales
  • Bonne maîtrise d’un logiciel de traitement de statistiques (ex : R, Statistica, SPSS)
  • Familiarité avec les outils informatiques et notamment les logiciels de traitement de questionnaires (ex : Sphinx, etc.),
  • Connaissance des activités du milieu marin et littoral, notamment des sports et loisirs en zone côtière ;
  • Qualités rédactionnelles ;
  • Sens de l’organisation et réactivité ;
  • Autonomie ;
  • Capacité à travailler en pluridisciplinarité.

Conditions de stage :

  • Accueil administratif : laboratoire LETG-Brest (IUEM-UBO)
  • Durée : stage de 4 à 6 mois de mars à août selon les contraintes de l’étudiant(e)
  • Maître de stage : Nicolas Le Corre
  • Aspects pratiques : stage indemnisé (un peu plus de 500 €/mois), prise en charge des déplacements éventuels au cours du stage
PDF - 298.9 ko
Offre de stage_Statistiques_Projet SNAP_2018

Candidature

Envoyez vos candidatures (CV et lettre de motivation) à : nicolas.lecorre@univ-brest.fr
Contact : Nicolas Le Corre (02 98 49 86 85)
Date limite de candidature : 04 février 2018