Retour sur la journée "10 ans d’EEDD, et maintenant ?"

Après le sommet international francophone « Planet’ERE » de 2001 organisé en France et la parution d’un Plan national d’action, les acteurs bretons ont voulu se doter d’un plan régional adapté aux caractéristiques et aux enjeux de leur territoire. Ainsi, en 2003, le REEB (Réseau d’éducation à l’environnement en Bretagne) a mis en place une co-élaboration participative qui a permis d’aboutir sur le Plan régional d’Action (PRA) signé par dix institutions le 21 septembre 2005. Lors de sa création, le PRA établit un cadre de travail et d’actions pour l’éducation à l’environnement en Bretagne. Le but était de diversifier les publics, de s’impliquer dans les territoires, de renforcer la connaissance et la recherche ainsi que de favoriser l’organisation des acteurs.

Cependant, les temps évoluent et il est nécessaire de s’adapter aux changements que connaissent notre société et notre région. De ce fait a émergé la problématique de savoir si le PRA avait atteint ou non son objectif de développer en qualité et en quantité l’EEDD en Bretagne. Ainsi, pour continuer à agir et à favoriser l’éducation à l’environnement en Bretagne, le REEB a mené depuis le début de l’année 2016 une étude du PRA, notamment réalisée grâce au questionnaire « Etat des lieux de l’EEDD en 2015 ».

Dans le but d’analyser collectivement les résultats de l’étude et de donner une nouvelle dynamique à l’EEDD, la plateforme EEDD (rassemblant les signataires du PRA et les partenaires de l’EEDD) a organisé le 8 décembre la journée régionale « 10 ans d’EEDD, et maintenant ? ». Ainsi, le 8 décembre, les membres de la Plateforme EEDD (le REEB, la DREAL, la Région Bretagne, le Rectorat de Rennes, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, l’ADEME, la DRJSCS, les 4 départements bretons) et les acteurs de l’EEDD en Bretagne se sont réunis autour d’ateliers participatifs.


C’est collectivement qu’ils ont analysé les résultats de l’étude.

Les débats réalisés lors des ateliers participatifs ont donné lieu à des ateliers d’émergence d’enjeux afin de faire ressortir les grands enjeux soulevés par les résultats et de proposer des plans d’actions à mettre en place.

Grâce à la participation active et aux idées de chacun, la journée s’est poursuivie par un débat plénier afin de mutualiser l’ensemble des propositions des participants. Cette journée s’est terminée sur une ouverture vers une nouvelle dynamique qui prendra tout son sens au cours de futures réunions.